Bibliodiversity, revue à l’heure de l’édition mondialisée

Bibliodiversity, revue à l’heure de l’édition mondialisée


Bibliodiversity n’est pas une revue facile. Elle n’en est pas moins essentielle. La revue rappelle le rôle proprement politique de l’éditeur et donne profondeur au geste intellectuel de publier. Soutenue par l’Alliance internationale des éditeurs indépendants et « Double Ponctuation », la revue développe les outils conceptuels nécessaire à la compréhension d’un monde de l’édition sans cesse changeant, toujours plus rapide, hétérogène, vivant,  global.

The creation of Bibliodiversity, journal of Publishing and Globalisation, rests on three preliminary acknowledgments. The notion of bibliodiversity, despite its rapid spread and significant potential, remains scantly explored, insufficiently discussed, poorly grasped, and even misused – reduced at times to a simple slogan. It was important to save the notion from becoming even more depleted. (Bibliodiversity – Facebook)

Dirigée par de grands noms de la sociologie actuelle tels que Gisèle Sapiro, Bibliodiversity aborde avant tout l’édition sous l’angle de la sociologie culturelle et de la science-politique. Soudainement la compréhension de phénomènes, souvent présentés comme simples anecdotes commerciales, mouvements marginaux ou pratiques obsolètes, s’éclaire. Et, ce qui ne sera pas pour nous déplaire, la revue dépeint des horizons éditoriaux bien différents. On voyage d’un paysage à l’autre, curieux de tout et attentifs.
Malheureusement trop rare, la revue sort seulement son 4e numéro intitulé « Edition et engagement. D’autres façons d’être éditeur ? ». A la lecture, il vous rappellera l’importance du geste éditorial, notamment grâce au bel article de Bella Ostromoukhova sur ce que signifie être une petite maison indépendante en Russie aujourd’hui. Vous pourrez y accéder, ainsi qu’aux trois premiers numéros ici.

On vous laisse aussi leur facebook, allez liker leur page !

 

Il est 1 commentaire

Add yours