Conseils pour l’entretien du Master CREM de Paris IV

Conseils pour l’entretien du Master CREM de Paris IV


A l’heure des entretiens des masters, quelques conseils pour l’entretien du master Création éditoriale multi-supports de la Sorbonne, par Juliette de la SJE, passée par là.

Félicitations, ton dossier a été reçu et te voilà parti.e pour la deuxième partie, parfois la plus redoutée : l’Entretien, avec une cap parce que tu es un chouïa stressé.e.

Concrètement cet entretien ne dure pas bien longtemps (à peine vingt minutes pour moi, de mémoire) et se déroule généralement en présence du responsable du master, des coordinatrices et enseignantes principales, d’un membre de l’Asfored et parfois d’un intervenant (professionnel) du master.

Tu y seras interrogé.e sur ta connaissance du marché de l’édition mais surtout sur ton projet professionnel (ce qui est quand même le but d’un master pro) et ce qui t’intéresse dans le master (les connaissances que tu aimerais acquérir, quel pôle t’intéresse pour la réalisation du livre de la promotion, le secteur/poste que tu vises après la sortie de ton master). Tu peux aussi avoir des questions sur ton CV, et parfois même sur tes passe-temps car le jury veut aussi mieux te connaître : un (jeune) éditeur c’est aussi une personnalité et pas seulement un dossier de candidature !

Pas de recettes magiques mais tout de même quelques conseils pour que cet entretien se passe au mieux :

  1. On respire un grand coup : des masters d’édition il y en a moult, alors même si c’est celui que tu veux, ce n’est pas une raison pour hyperventiler et gâcher tes chances.
  2. Présente-toi en expliquant bien ton projet professionnel (en te souvenant que tu as le droit de changer d’avis pour la suite!) et comment le master peut t’y aider. Par exemple, à l’époque, je voulais réaliser des romans-feuilletons numérique en créant ma structure, mais j’avais clairement besoin d’avoir plus de connaissances en numérique et en compte d’exploitation prévisionnel, ce que j’ai expliqué (or on doit faire des CEP pour le livre du master et notre projet de mémoire, et le livre de la promo est décliné en version numérique, ce qui tombait bien). Et je voulais connaître d’autres secteurs que ceux abordés lors de mon stage ce qui était bien aussi vu que le master CREM est généraliste (contrairement à d’autres masters spécialisés en jeunesse, illustré ou scolaire par exemple).
  3. N’oublie pas de parler de tes goûts dans ta présentation, si tu es là c’est que tu veux faire des livres et que tu les aimes d’amour donc autant expliquer pourquoi 😉
  4. Pour les questions de culture éditoriale : si tu es passionné.e par l’édition et que tu nourris ton projet depuis un moment, tu as sans doute consulté régulièrement Livres Hebdo, Actualitté ou juste suivi les infos (les articles sur l’avenir de l’édition ne manquent pas en ce moment, vu le contexte…), inutile d’avoir lu tout le rayon « métiers du livre » de ta BU. Les questions ne sont généralement pas pièges mais ont pour but de s’assurer que tu ne penses pas que l’édition se résume à un éditeur prestigieux de littérature générale ou que l’éditeur vit d’amour et d’eau fraîche (même si ce serait bien sympa).
  5. Un truc bête : souris. Tu vas faire partie d’une promotion qui sera aussi une mini-équipe de maison d’édition, alors autant donner l’impression que tu es sociable. 😀

Bonne chance !

Il est 1 commentaire

Add yours