Cobli : chaque semaine, prenez dix minutes pour lire !

Cobli : chaque semaine, prenez dix minutes pour lire !


En novembre dernier, trois jeunes passionnés lançaient Cobli. Peut-être avez-vous vu passer ce nom sur Facebook ; vous êtes en tout cas déjà 300 à aimer leur page. Le principe est simple, et c’est encore eux qui le décrivent le mieux : « Chaque semaine, nous publions une nouvelle qui se lit en moins de 10 de minutes. Notre objectif : nous emparer, grâce à la fiction, des enjeux qui habitent notre époque. » Pour le moment, six nouvelles ont été publiées : vous les trouverez ici.

Nous avons pu les interroger sur leur parcours, leur projet et leurs objectifs.

Comment vous est venue l’idée de Cobli ?

Nous sommes tous les trois passionnés par la lecture, les histoires, le numérique. Cobli est un projet qui rassemble tous ces aspects. Quant à proposer des textes qui se lisent en moins de 10 minutes, cela part d’un constat très simple. Beaucoup de gens ont très peu de temps pour lire de la fiction, même ceux qui en sont passionnés ! Nous voulons ainsi aller vers de nouveaux publics et contribuer à renouveler la pratique de la lecture.

Vous parlez dans votre manifeste d’une « fiction au service du réel » : est-ce déjà une notion de ligne éditoriale ?

Plus qu’une ligne éditoriale, c’est un désir : faire entendre le bruit du monde qui nous entoure, parler de notre époque, de tout ce qui la traverse, se glisser, par le biais de la fiction, dans la vie des autres, découvrir d’autres réalités sociales. Nous croyons au rôle et au pouvoir de la fiction.

Quels sont vos objectifs à court et à plus long terme ?

A court-terme, nos objectifs sont de publier nos nouvelles, de promouvoir nos auteurs et de faire grandir notre projet ! A moyen-terme, nous préparons une prochaine étape de Cobli, plus communautaire, dans le but d’impliquer le plus possible nos lecteurs dans cette aventure.

Avez-vous déjà reçu beaucoup de nouvelles ?

Nous avons pour le moment reçus une quarantaine de nouvelles, principalement par l’intermédiaire de notre site, où les auteurs peuvent les déposer. Il ne faut surtout pas hésiter à nous envoyer un texte, nous sommes attentifs, ouverts et curieux !

Que deviennent les nouvelles reçues ? Par quelles étapes passent-elles ?

En l’état actuel du projet, elles sont lues en premier par l’un de nos éditeurs, puis par l’ensemble de l’équipe. Pour sélectionner un texte, il y a bien sûr des critères objectifs qui sont simples à énoncer : maîtrise de la narration, qualité de la langue, originalité dans le propos, etc. Les critères subjectifs sont plus difficiles à décrire et font l’objet d’une discussion entre nous. Nous sommes en tout cas attachés à cette notion de « fiction au service du réel ». Ensuite, pour les textes retenus, nous entrons dans une phase d’échange avec les auteurs. Notre but : nouer une relation de travail et améliorer au maximum la qualité de leur texte.

Que devient un texte une fois publié sur votre plateforme ?

Nous voulons offrir la plus grande visibilité à nos auteurs. Le texte est envoyé à nos abonnés et il fait l’objet d’une communication ciblée sur les réseaux sociaux, selon différents formats. Les lecteurs sont invités à partager, commenter, réagir, bref, à s’impliquer !

Que peut-on vous souhaiter pour la suite ?

Ce qu’on peut souhaiter à nos auteurs, être lus par le plus grand nombre, et à nos lecteurs : des découvertes, des émotions, et du plaisir ! La littérature est une aventure. C’est avec beaucoup de bonheur que nous vivons étape par étape celle de Cobli.

Merci à Antoine, pour ses réponses à nos questions !

Il est 1 commentaire

Add yours