La machine à Lire, écouter un livre pour mieux le lire ?

La machine à Lire, écouter un livre pour mieux le lire ?


 

Ecouter un livre pour mieux le lire. C’est le pari audacieux d’un linguiste, Alain Bentolila. Professeur à l’université Paris Descartes, ses recherches portent sur l’oralité dans sa relation avec l’initiation à la lecture. Il dirige actuellement les travaux d’expérimentation des dispositifs numériques dans les écoles. Cette année il présentait, au salon du livre de Paris, la Machine à lire, un nouveau concept dans l’approche de l’apprentissage de la lecture et de la lecture analytique.

 

Le principe est basé sur l’alternance entre l’écoute d’un texte et sa lecture. On lit ensuite le texte seul. Au-delà de la mise en œuvre d’une nouvelle approche de la lecture, l’étude s’attache à développer l’aspect analytique de la lecture : lire un texte et le comprendre sont deux choses bien différentes ! L’objectif est donc de permettre au lecteur de mettre du sens derrière les mots et aller ainsi plus loin dans la compréhension du texte. Il y a également un autre objectif avec cette machine : susciter l’envie de lire sur le long terme. En effet, M. Bentolila estime que la grande différence entre les jeunes pendant leurs études se situe au niveau de l’endurance face à la lecture.

 

C’est actuellement avec le laboratoire de recherche CIFODEM que l’application est optimisée pour correspondre à un maximum de lecteurs. Elle devrait être implantée et expérimentée dans la ville du Havre à la fin du mois de mars dans des établissements scolaires et des associations. L’objectif serait d’intégrer la machine à lire dans les centres culturels et les collèges.

 

Le salon du livre, qui se déroulait pendant la semaine de francophonie, a donné l’opportunité à la Machine à Lire de mieux se faire connaître. Et même si de nombreuses personnes redoutent l’arriver des écrans dans les écoles et les conséquences que cela impliqueraient (certaines villes pourraient équiper plus facilement les écoles maternelles et primaires de matériels numériques que d’autres), le concept de la machine a été salué par le public. Il n’existe pas de machine miracle pour faire disparaître l’illettrisme, mais allier l’écoute et la lecture permettrait à de nombreux jeunes (et moins jeunes !) de se réconcilier avec la lecture.

Pour en savoir plus, allez écouter l’émission Un jour en France de France Inter

Louise Pruvost Delaspre

 

Il est 1 commentaire

Add yours