Ma maison c’est… #3 Novelle, maison d’édition de romans-feuilleton numériques

Ma maison c’est… #3 Novelle, maison d’édition de romans-feuilleton numériques


On vous en parlait déjà, le roman-feuilleton renaît de ses cendres sous forme numérique. Ugo Bardeau y croit et vous présente sa maison d’édition de feuilletons numériques, Novelle !

 

novelle

— Qu’est-ce que Novelle ?

Novelle est une maison d’édition de séries littéraires, accessibles gratuitement depuis notre site. J’ai fondé la maison avec mon associé Fabien Weyh qui gère la partie développement. Les séries littéraires telles que nous les voyons, ce sont des épisodes courts, répartis en saisons, qui forment une seule et même histoire – un peu comme les séries télévisées actuelles, mais à l’écrit. Quel public espères-tu toucher ?

Nos séries sont gratuites, ce qui nous permet d’être facilement visibles sur les réseaux sociaux : on partage et en un clic la personne intéressée peut lire. Notre cible prioritaire c’est les jeunes adultes utilisateurs de ces réseaux.

BDEC4514-682A-4442-B044-94542BFFEA44

— Qu’est-ce que tu espères comme développement pour les prochains mois/les prochaines années ?

Notre pari c’est que la lecture de séries littéraires sur smartphone va beaucoup se développer dans les années à venir. Dans les prochains mois, nous espérons séduire un maximum de lecteurs, d’où le pari de la gratuité. Ensuite, quand nous aurons réuni une suffisamment grande communauté, nous pourrons envisager divers moyens de monétiser le succès des auteurs en devenant leurs agents.

— Quel avenir pour le livre numérique selon toi ? Es-tu d’accord avec ceux qui disent qu’il est en perte de vitesse ?

C’est son évolution de part de marché qui est en perte de vitesse. Ce qui signifie que cette habitude de lecture sur liseuse se stabilise à un niveau et un marché très honnêtes – celui des grands lecteurs. Les lecteurs occasionnels ne voient pas l’intérêt d’avoir un appareil dédié, ils sont satisfaits de lire sur papier quand l’envie leur prend, mais les lecteurs assidus y trouvent beaucoup d’avantages : légèreté, prix, confort de lecture. Ils continuent à lire sur papier mais la liseuse est un bon complément.

— Quelles compétences faut-il à un éditeur venu du livre papier pour travailler avec un développeur ?

Il faut savoir précisément de quoi on parle quand on lui demande quelque chose. Connaître les langages descriptifs HTML et CSS est une bonne base dès lors que l’on souhaite proposer un site avec des fonctionnalités innovantes. Ces langages sont très basiques, ils ne permettent pas de coder quoi que ce soit mais donnent un bon aperçu des « dessous du web » qui vous permettra d’être pertinent quand vous interviendrez sur la seule partie qui vous importera : l’esthétique.

Personnellement, j’ai toujours été garant du parcours utilisateur et du design du site. Pour le reste, je fais totalement confiance à mon associé parce que ça implique du « vrai code », auquel je me suis un peu frotté, par curiosité, mais j’ai vite abandonné.

 

Ugo Bardeau

Ugo Bardeau © Sorbonne Université – Pierre Kitmacher

 

— D’ailleurs quelle est ta formation, ton parcours de jeune éditeur ?

J’ai fait une licence d’édition en alternance à la Documentation française comme « chargé de production numérique » : je créais leurs ebooks. Ensuite j’ai fait un master d’édition à La Sorbonne (Création éditoriale multi-supports), en alternance chez Tallandier comme assistant commercial « chargé du numérique », c’est-à-dire que je mettais leurs ebooks en vente sur les différents stores. Aujourd’hui j’ai fondé Novelle et je travaille en temps partiel chez Livres Hebdo comme « chargé de clientèle », je vends des espaces publicitaires à des maisons d’édition.

— De quelles aides as-tu bénéficié pour monter ta maison ?

J’ai bénéficié de l’aide du réseau Sorbonne Université : le projet est soutenu par la SATT Lutech et je suis inscrit au diplôme d’étudiant entrepreneur. Je participe également à la formation Challenge+ de HEC.

— Et pour finir : quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui veut monter sa maison d’édition ?

Postulez à une formation du type de celles que j’ai cité à la question précédente. N’hésitez pas à solliciter des organismes comme Cap digital ou le Labo de l’édition, chercher des aides régionales… Entourez-vous !

363DBF46-2699-447E-AD28-990038B57508

Retrouvez les séries de Novelle sur le site dédié  ou  Instagram.

 

Il est 1 commentaire

Add yours