Portrait pro #4 – L’équipe SJE : Juliette

Portrait pro #4 – L’équipe SJE : Juliette


Pourrais-tu décrire rapidement ton poste ?
Je suis assistante éditoriale apprentie au pôle livre audio d’une entreprise spécialisée en doublage appelée Studios VOA. J’assiste la Chef de projet pour le casting des comédiens, la direction artistique de l’adaptation des textes, la rédaction des fiches techniques pour les comédiens et les ingénieurs du son, et je contrôle la qualité des enregistrements. Que des choses chouettes !

Quel est ton parcours (universitaire et professionnel) ?
J’ai fait des études tournées vers les lettres à savoir une classe prépa et un master recherche en lettres classiques avant de me tourner vers un master professionnel d’édition, celui de la Sorbonne en l’occurrence. J’ai commencé à découvrir le métier d’assistante éditoriale au cours de deux stages, l’un chez Sillage, un libraire-éditeur spécialisé en rééditions de classiques, l’autre en jeunesse chez Hachette, un grand écart qui m’a permis de voir que la structure et la taille de la maison d’édition influe beaucoup sur le type de missions ! Désormais je suis apprentie assistante éditoriale livre-audio en alternance.

Ce que tu préfères dans ton métier et ce que tu aimes le moins ?
La diversité ! J’aime vraiment beaucoup travailler sur des histoires et des styles différents. Là où je travaille, il y en a pour tous les goûts : des projets culturels, de la littérature populaire et des romans exigeants, des classiques, du contemporain, de la jeunesse, de la littérature adulte… J’aime aussi beaucoup être en contact avec les auteurs et les interprètes des textes, c’est assez fascinant de les voir à l’œuvre et très gratifiant de pouvoir les assister. Pour l’instant, j’aime tout. On verra pour la suite !

Des idées préconçues que tu avais par rapport au monde de l’édition et qui se sont avérées être complètement fausses ?
J’avais un peu tendance à voir l’éditeur comme une sorte de mécène plutôt que comme un professionnel qui certes défend des auteurs mais prend aussi des risques financiers et est un peu sur tous les fronts (éditorial, commercial, communication…).

Des conseils pour ceux qui cherchent à travailler dans le monde du livre ?
Ne pas penser qu’il suffit d’aimer lire  (ça c’est la base) ! Accepter la dimension commerciale (ce qui ne veut pas dire renoncer à ses idéaux mais au contraire mieux défendre les livres qu’on aime). Être curieux de tout et avoir un bon relationnel, ça permet de faire un meilleur travail sur les textes avec les auteurs et de se constituer un bon réseau pour les défendre. Et accessoirement c’est plus agréable !

Il est 1 commentaire

Add yours