Portrait pro #7 – L’équipe SJE : Morgane

Portrait pro #7 – L’équipe SJE : Morgane


Pourrais-tu décrire rapidement ton poste ?
Je suis assistante d’édition au sein d’une petite maison d’édition spécialisée en histoire de l’art, droit et science politique. Qui dit petite maison d’édition, dit très rapidement responsabilités mais surtout grandes variétés des missions réalisées. En effet, j’y endosse également les casquettes de responsable de fabrication et chargée de communication.
Interlocuteur principal des auteurs une fois le projet lancé, je fais également le lien avec les nombreux acteurs qui gravitent autour de la maison d’édition. Pour résumer, mon rôle est de suivre la réalisation du livre de A à Z : du référencement auprès du diffuseur à l’impression, en passant par la gestion des allers et retours entre maquettiste et auteur et les réflexions autour de la couverture avec le graphiste.

Quel est ton parcours (universitaire et professionnel) ?
J’ai étudié le monde du livre, et plus particulièrement de l’édition, durant mes cinq années d’études universitaires : après le DUT métiers du livre de Bordeaux durant lequel j’ai effectué quatre stages, la licence professionnelle éditeur de Bordeaux qui m’a offert l’opportunité d’un apprentissage très formateur, j’ai choisi d’intégrer le master de Cergy spécialisé en édition et communication.
L’ensemble de mes expériences professionnelles ont un point commun : elles ont été effectuées au sein de petites maisons d’édition de livres illustrés (tourisme, cuisine, art contemporain, histoire de l’art).
C’est à la suite de mon apprentissage de deux ans en master que j’ai décroché mon contrat d’assistante éditoriale.

Ce que tu préfères dans ton métier et ce que tu aimes le moins ?
Le plus gratifiant dans mon poste actuel est la grande diversité des missions réalisées au quotidien. Aucune de mes journées, ni aucune de mes semaines ne se ressemblent.
De manière générale, déballer les cartons de livres venus de chez l’imprimeur pour découvrir les nouveautés reste un de mes moments préférés !
Ce que j’aime le moins dans mon expérience actuelle : le rythme de parutions beaucoup trop intense pour une personne seule ce qui donne la sensation de faire des livres à « la chaîne » et génère des erreurs de gestion.

Des idées préconçues que tu avais par rapport au monde de l’édition et qui se sont avérées être complètement fausses ?
Je pensais que l’ensemble des livres présents en librairie étaient, à la base, des propositions des auteurs et que l’éditeur ne publiait que des manuscrits spontanés reçus par la poste. Pourtant, l’éditeur est très souvent à l’initiative du projet car il sait déceler des tendances et les envies des lecteurs ainsi que les manques du marché. Il y a un gros travail de prospection, de veille et de construction du catalogue en fonction de la politique éditoriale de la maison que je ne soupçonnais pas il y a cinq ans.

Des conseils pour ceux qui cherchent à travailler dans le monde du livre ?
Lors de vos candidatures, il ne faut pas délaisser les petites entreprises moins connues pour ne penser qu’au nom de telle grande maison d’édition sur son CV. Évoluer au sein de plus petites structures est très formateur grâce à la polyvalence dont il faut faire preuve et aux responsabilités à assumer.

Il est 1 commentaire

Add yours